Renforcer l’estime de soi, un préalable au bonheur

Comment bâtir et surtout maintenir l’estime de soi dans un environnement difficile ? 

 

C’est tout l’enjeu lorsque les changements du monde se font de plus en plus pressants.

 

L'estime de soi expliqué par un jeu de fléchettes

Imaginez-vous un peu comme la cible dans un jeu de fléchettes. Cela ne devrait pas vous poser de difficultés…

 

Imaginez également que tout ce que vous vivez dans votre vie peut potentiellement représenter une fléchette, à un moment ou à un autre. 

 

Que ce passe-t-il ?

 

C’est simple. Si vous ni prenez pas garde, à force de se planter en vous, celles-ci détruisent peu à peu votre estime de vous-même et vous font sombrer dans ce que j’appelle le mesamour. 

Avec le risque sournois que vous en oubliez l’origine…

 

Vous accumulez alors les petits “trous”, les blessures, jusqu’à ne plus vous du tout vous souvenir que le regard que vous portiez sur vous-même était bien différent avant. 

 

C’est pourquoi il est nécessaire de porter votre attention dès aujourd’hui sur cet aspect de votre vie. 

 

Vous n’avez peut-être pas su éviter les fléchettes du passé… Mais il est encore temps de vous préparer en conscience pour éviter les prochaines !

 

Ne laissez plus rien vous détruire, ou rabaisser ce qui fait de vous un Être unique et merveilleux. 

 

l'estime de soi est fragile

Préservez votre estime de ces quelques dangers

Lisez attentivement et dites-moi dans les commentaires sous cet article quelles fléchettes vous pourriez éviter facilement.

 

L'environnement de travail négatif

Le loup est un loup pour l’homme… 

 

C’est dur mais cela se vérifie bien souvent dans le milieu du travail où tout le monde joue des coudes juste pour avancer et obtenir un peu plus que les autres. 

 

C’est là que les gens qui ne sont pas reconnaissants s’épanouissent généralement. Dans mon passé de manager j’en ai connu et ils sont terriblement néfastes.

 

Vous savez, il n’est pas nécessaire d’en faire trop ou de négliger sa vie privée pour réussir dans son travail. D’ailleurs l’un de mes collègues disait ceci (et je trouve ça très pertinent) : “Si tu termines sans arrêt plus tard c’est que tu fais mal quelque chose. Organise-toi mieux ou délègue.” 

 

La plupart du temps, nous travaille trop, dans l’espoir un peu bête d’obtenir plus d’avantages ou un meilleur salaire… mais à quel prix ! Bien souvent personne ne remarquera vos efforts. 

 

Restez en dehors de ça si possible (à moins que vous soyez vraiment accro au travail, et que vous faire remarquer n’est pas important). Le manque de reconnaissance de vos efforts risque fort de ruiner votre estime de soi. 

 

La concurrence est en jeu partout. Assurez-vous de rester en assez bonne santé pour concourir, mais choisissez une compétition saine.

 

Le comportement de ceux qui vous entourent

Entourez-vous de personnes bienveillantes. J’en parlais aussi dans cet article au sujet du bonheur…

 

Eviter à tout prix les personnes toxiques et négatives. Les contrôleurs, les harceleurs, ceux qui se plaignent sans arrêt, etc. 

 

Je suis presque certain que vous en côtoyez encore à l’heure où j’écris ces lignes.

 

Méfiez-vous, ces personnes vont vous polluer de vibrations négatives. Leur influence sur votre niveau de bien-être est grande. 

 

En plus d’être très mauvais pour votre estime personnelle.

 

Changer d'environnement

Vous ne pouvez pas être un insecte vert sur un champ brun. Les changements remettent en cause nos paradigmes. 

 

Ils mettent à rude épreuve notre flexibilité, notre adaptabilité et ils modifient durablement notre façon de penser. 

 

Tout changement (c’est encore plus vrai quand ils sont brutaux) rend la vie difficile pendant un certain temps.

 

Résultat ? 

 

Stress, anxiété…  mais le changement est inévitable vous le savez. Il est propice à de nouvelles opportunités ! C’est une formidable chance de nous améliorer. 

 

Cependant, plutôt que de le subir il est préférable de le provoquer (quand c’est possible). Il est alors plus doux et plus acceptable.

 

Pour vous donner un simple exemple, lorsque j’étais responsable des ventes j’étais très malheureux. Je me sentais dévalorisé car je ne pouvais pas déployer tout mon potentiel.

J’ai alors décidé de changer d’emploi, tellement c’était devenu difficile.

 

Je n’ai pas attendu une catastrophe, comme un grave problème de santé par exemple… même si j’avais déjà eu quelques alertes de ce côté.

 

Ce que je veux dire c’est qu’il vaut mieux être à l’origine du changement, même s’il est toujours inconfortable. 

 

Un coach pourrait parfaitement vous aider à passer une période de ce type plus sereinement.

 

Les expériences passées

Ce n’est pas un mal de pleurer et de se dire «ouch! Celle là elle était dure !» quand on a mal. 

Des épreuves vous en avez déjà connues et vous en vivrez encore.

Il se peut que celles à venir soient encore plus rudes…

 

Mais ne laissez pas la douleur se transformer en peur. 

 

Ne rester pas seul(e) et si possible libérez-vous des blessures qui vous empêchent d’avancer aujourd’hui. Il existe d’excellentes formations et accompagnements sur le sujet.

Pour avoir moi-même fait ce chemin je ne peux que vous conseiller de poser votre attention dessus également.

 

Essayez de traiter vos échecs ainsi que vos erreurs comme une nouvelle leçon que vous venez d’apprendre. Il n’y a pas d’âge pour cela et croyez-moi vous serez bien plus solide.

 

De la vraie résilience !

 

Les visions du monde

Avez-vous déjà réfléchi à la vision que vous avez du monde ?

 

Savez-vous que la vôtre est unique ?

 

Donc qu’il en existe autant que d’Êtres humains sur Terre ?

 

Le simple fait d’en prendre conscience peut radicalement modifier votre rapport à la différence et donc aux autres.

 

Le problème c’est que la société veut que vous soyez docile et bien sage.

Pour que vous répondiez parfaitement à ses attentes. 

 

Il n’y a qu’à voir ce qu’il se passe en Chine avec le contrôle numérique des habitants. Imaginez un peu que l’on vous juge en permanence sur vos actes (bons ou mauvais) mais que vous n’ayez aucun contrôle sur les règles du jeu…

 

Ne vous laissez pas polluer par une vision que l’on voudrait vous imposer et commencez par affirmer la vôtre. Et défendez- là !

 

Pour en découvrir plus sur cette notion de visions du monde, je vous invite à étudier plus en détail l’ennéagramme.

 

 

La théorie de détermination

On dit que votre façon de vivre et vos traits de caractère sont le résultat de vos traits hérités (génétique), de votre éducation (psychique) et de votre environnement. Comme votre conjoint, vos collègues, votre famille ou votre cercle d’amis. 

 

C’est un savant mélange, n’est-ce pas ?

 

Cela dit, chacun d’entre-nous possède sa propre identité. Encore une fois, l’ennéagramme pourrait vous en apprendre énormément sur celle-ci

 

Si votre père a toujours été mal dans sa peau, cela ne signifie pas pour autant que vous le serez aussi. 

 

Ne tombez pas dans le piège du déterminisme. Effectivement il existe un lien entre tout ce que j’ai cité plus haut et qui vous vous êtes… mais cela n’explique pas tout.

 

Apprenez en plus sur vous, découvrez vos fonctionnements internes et faites briller vos talents uniques avec fierté (si si vous en avez !). 

 

L'estime de soi n'est pas innée

Vous vous demandez peut-être si certaines personnes sont des leaders nés ou des personnes positives de naissance… Je vous répondrai que NON. 

 

Être positif et le rester est un choix. 

 

Construire l’estime de soi et travailler sur soi est aussi un choix, pas une règle ou un talent.

 

C’est le meilleur investissement que vous ferez dans votre vie (qu’importe votre âge) et il ne dépend que de vous. Vous êtes libre de l’histoire que vous souhaitez vous raconter.

 

Alors créez en une belle et qui correspond à vos attentes profondes même si les temps sont durs ou que la situation n’est pas idéale (elle ne le sera jamais).

 

L'estime de soi se développe si on en fait le choix

Dans la vie, il est difficile de rester toujours solide, vous le savez aussi bien que moi.

 

Surtout quand vous avez la désagréable impression que les événements et les gens autour de vous continuent de vous tirer vers le bas. 

 

Face à cela, nous devrons choisir la bonne option. Celle qui nous protégera au mieux. Celle qui nous rend plus résilient. 

 

C’est assez inévitable en réalité… tout au long de notre vie, nous serons touchés et meurtris. 

 

Autant faire ce qu’il faut dès maintenant pour devenir plus sage et développer plus de paix. 

 

Cela ne peut venir que de l’intérieur. 

Pour cela, trois choses auxquelles il faut faire attention: votre attitude, votre comportement et votre façon de penser.

 

C'est le début d'une toute autre vie

Développer l’estime de soi conduit à l’amélioration de soi, à condition de commencer à devenir responsables de qui nous sommes, de ce que nous avons et de ce que nous faisons. 

 

C’est comme une étincelle qui devient progressivement une belle flamme et qui ensuite se répand tel un feu de broussailles. 

 

Lorsque vous développez l’estime de soi, vous devenez le porte flambeau de vos valeurs et de votre mission. 

 

L’estime de soi entraîne automatiquement une amélioration de soi. Plus de détermination aussi. Et moins de peur ! 

 

 

Alors, dites-moi comment vous comptez mettre en place les fondements de l’estime de soi ? 

 

Commencez par être positif. 

Soyez content de ce que vous faites. 

Félicitez-vous.

Soyez reconnaissant. 

Pour aller plus loin avec un travail plus en profondeur, notre expert Maxime vous propose de découvrir un extrait (c’est offert) de sa toute dernière formation sur ce thème si important.

C’est par ici : Extrait de la Formation “Estime de soi” par Maxime Gréau

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

@

Pas d’activité récente
21 Partages
Partagez15
+1
Partagez
Enregistrer6
Tweetez