Leçon

L’effondrement de notre civilisation. Des idées pour s’y « préparer

Commentaires

  1. Florence Lemonnier

    Merci Romuald.
    Oui je connais très bien Jancovici, il est passionant et tellement bon pédagogue 😉
    Je comprends la façon dont vous le vivez et je sais que c’est quelques chose beau et qui peut être tout à fiat joyeux.
    Selon moi, la clé, c’est la « communité », être ensemble pour vivre tout cela est quelque part rassurant et aide effectuer les changements que l’on voudrait faire pour se préparer…

    1. Romuald LESAGE Auteur du sujet

      Bonjour Florence ! C’est un plaisir d’échanger avec vous.

      Si vous voulez trouver d’autres personnes pour vivre l’effondrement, il y en a pleins sur notre groupe FB ou sur le réseau passerelle Eco qui regroupe les écovillages de France. Nous ne sommes pas seuls… sauf si nous restons isolés ^^^

      Il ne faut pas hésiter à échanger. Si nous voulons changer, c’est d’abord parce que ce système ne nous convient pas vraiment. Nous souhaitons tous retrouver l’humain en nous !

      Romuald

  2. Florence Lemonnier

    Angoissant +++
    Alors que ca fait plus 1 an que je suis bien au courant de tout cela.
    Encore du boulot pour accepter 🙂

    1. Romuald LESAGE Auteur du sujet

      Bonjour Florence, merci pour votre commentaire. De longs mois sont passés depuis la publication de ce live.
      Et nous avons y avons trouvé beaucoup de positif !

      Au lieu de vivre dans la peur et l’angoisse du futur, nous avons décidé d’agir.
      Nous avons acheté 2Ha de terrain en Bretagne (3€/m²) pour:
      1/ nous mettre « à l’abri » et y construire nos maisons
      2/ vivre un projet passionnant ensemble avec nos familles (de Romuald et de Thibault): Autoconstruction bioclimatique, recyclage, permaculture, verger, récupération d’eau, phyto épuration, herboristerie ?, piscine naturelle ? …
      3/ transmettre notre démarche, sa logique, ses difficultés, ses opportunités au plus grand nombre pour inspirer d’autres projets.

      C’est notre manière de contribuer, et c’est beaucoup plus joyeux que de rester à creuser le problème.

      Je reste toujours certain que la fin de notre monde va arriver. Peut être brutalement, peut être pas. Peut être dans 6 mois ou 2 ans ou 10 ans… impossible de savoir. Personne n’a une boule de cristal ou un Palantir.

      Aujourd’hui j’approfondis toujours le problème (10h cours à l’école des Mines de Paris de Jancovici par exemple) mais de savoir que nous sommes en mouvement pour tenter de trouver une adaptation est une joie profonde: nous avons remis la main sur notre destinée.

      A nous de trouver le chemin vers la résilience, pacifique si possible.

      Romuald

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *