Comment faire face aux doutes et à l’incertitude ?

Face à la peur
Je vous en parle régulièrement sur notre groupe Facebook… peut-être avez-vous vu ça.
 
Je prépare l’avenir !
 
C’est à dire que je me mets en action pour construire le monde dans lequel je souhaite vivre 
et voir grandir mon fils. 
 
Très concrètement, mon action se porte actuellement sur mon futur lieu de vie.
 
Alors je travaille en ce moment à l’aménagement d’une petite caravane.
 
L’objectif ?
Y vivre quelques mois, en famille, le temps d’auto-construire notre future maison. 
 
Comme moi il y a quelques années vous pensez peut-être qu’il vaut mieux s’y connaître
pour se lancer ?
 
Alors faisons le point rapidement…
  •  
  • Est-ce que je m’y connais ?
Pas du tout.
D’ailleurs je ne suis pas vraiment un grand bricoleur (même si j’aime ça). 
  •  
  • Est-ce que je sais précisément ce que je veux ?
Non plus. Ma vision s’adapte aux circonstances changeantes… et moi avec !
  •  
  • Est-ce que je vais y arriver ?
Je l’espère. J’ai assez confiance en la vie et en nos capacités pour y croire.
 
 
Ah oui, j’oubliais… Petite précision de taille.
 
Pour réaliser ce projet (sur un terrain que je n’ai vu qu’une fois et en compagnie d’une autre famille) nous devons vendre notre maison et quitter notre région (donc nos familles).
 
Pour autant c’est le choix de vie que nous avons fait alors go !
 
Tout ceci me met en joie mais aussi dans un inconfort que je dois gérer au quotidien. 
Tellement de questions se posent… Je vis dans l’incertitude la plus totale !
 
C’est comme si j’avançais les yeux bandés sur le bord d’un ravin.
Enfin ça c’est ce que je ressens quand je me laisse envahir par ce brouillard mental,
constitué de mille et une questions pour lesquelles je ne peux pas encore apporter de réponse.
 
 
Alors quoi faire pour bien vivre cette période et garder l’énergie nécessaire pour avancer ?
 
1 – S’organiser 
 
C’est une bonne solution. C’est d’ailleurs une obligation si nous voulons arriver à notre but.
Mais cela ne règle pas mes inquiétudes concernant l’avenir.
 
2 – Trouver une activité qui me fasse penser à autre chose (fuir)
 
C’est souvent l’alternative retenu car c’est la plus facile et la plus agréable. Seulement ça n’arrange rien. Cela retarde juste l’échéance…
 
Néanmoins faire une pause de temps en temps pour se changer les idées peut faire du bien. 
 
 
La solution, celle qui me permet de tenir le cap, est tout autre.
 
Elle ne consiste ni à fuir, ni à organiser le projet.
 
Si je veux tenir je dois avant tout me recentrer 
et poser mon attention sur ce qui vit à l’intérieur de moi.
 
Par chance, je sais déjà comment faire.
J’ai juste besoin de me consacrer un peu de temps.
 
Et c’est vrai à chaque étape importante de ma vie. 
 
=> À chaque fois que j’ai un défi à relever.
=> À chaque période de changements.
 
C’est ce qui me rend résilient !
 
Il n’y a pas d’autre alternative qui permette de rester serein quand tout remue autant autour de vous.
 
 
Je connais la personne idéale pour vous enseigner cette pratique essentielle.
 
C’est Maxime Gréau (l’un des experts du collectif « Ensemble Vers un Monde Meilleur »).
 
Il vous a préparé un atelier spécial autour de cette question de la présence à soi 
et nous avions envie de vous y inviter.
 
 
Vous y trouverez certainement bien plus que de simples réponses.

A propos de l'auteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

@

Pas d’activité récente
3 Partages
Partagez1
Partagez
Enregistrer2
Tweetez